BANNIERE-HOME-BLEUE

Ibrahim Abdou EL MAHAD

ROHO ITANGAO

ISBN : 979-10-91275-10-1

ISBN : 9791091275101

Il s'agit du premier recueil de poèmes écrit en langue comorienne, le shikomori.

Le thème central est l'amour.


Roho itangao

 

Mdjarada



I. KOMORI

1. Msafara wa masihu 9

2. ShiKomori 10

II. PALESTINE

3. Gaza 11

4. Palestini 13

III. UPVANDZI

5. Ipvango 15

6. Mbandzi 16

7. Ha ɓeshelea la Mɓaye Tramɓwe 17

8. ɓaina earudhwi no wingu 18

IV. MAHABA

9. Mwema wa nia 20

10. Mahaɓa ya nyumeni 21

11. Mtsahwa mwandziwa 22

12. Nyandzo zimeao 23

13. Lolea 24

14. Mahalani 26

15. Ngamina ngoma 27

16. Mwonano 29

17. Mwezi 31

18. Yasmin 32

19. Taɓiri 34

20. Nuru 35

21. Mdjitengo wa mahaɓa 36

V. WAFATI

22. Utsilile ɓo mwana 37

23. Dandzi 38

24. Shiwumɓe 39

25. Mwandziwa wahangu mɓaɓa 40

26. Wafati 42

VI. MƁIHANYO

27. Mkolo 43

28. Ledzaha lifuha 44

VII. MAHOZA

29. Handza yaêshi ha wema 45

30. Swamahani 46

31. Masikini 48

32. Mwandzani hau mdjeni 50

33. Mwandzani ya pvirao 52

VIII. IɗUKU

34. Zii... 53

IX. MZINDZI

35. Sabari 54

36. Shiromani 56

37. Mzindzi 57

38. Asihazi 58

Le shikomori, une langue poétique

Ibrahim Abdou El Mahad est l’auteur de Roho itangao aux éditions Cœlacanthe (mai 2014), un recueil de poèmes exclusivement en shikomori. 

Peu de lecteurs aujourd’hui sont imprégnés de la littérature poétique comorienne, pour plusieurs raisons. On me dira certainement que l’une de ces raisons est que la transmission des connaissances se fait chez nous de manière orale, que les Comores, comme d’autres pays africains, n’ont pas de littérature, puisqu’il n’y a de littérature que celle qui est écrite pour être lue. 

Je suis d’avis que l’écriture est faite pour soutenir la parole, la graver dans le papier pour que les générations futures puissent y accéder ; néanmoins, quand elle est lue hors de son contexte, la parole perd de son sens. C’est ici que la poésie entre en jeu. 

Un bon poète, à mon sens, est celui qui presse les fruits de ses mots pour les restituer tels quels sur le support matériel qu’est le papier. Le recueil de poèmes devient alors un objet vivant, la couverture du livre est une maison qui abrite mille sentiments, mille rires et pleurs. Tous imprègnent en permanence la matière du papier, qui retrouve chaque fois, le temps d’une lecture, son état de bois, d’arbre, de forêt vivante. La poésie est un tour de magie que réalisent des alchimistes des mots. 

Et qui mieux qu’un passionné des savoirs de la matière et de la nature pour restituer cette magie ? Car la poésie d’Elmahad Ibrahim est faite de cette matière. C’est un concentré de déchirures, de larmes, de cocasserie, de mélancolie, de colère parfois, d’espoir, souvent quand on n’en attend pas. On y marche comme en terrain apparemment connu, avant de s’enfoncer malgré soi vers des sentiers dangereux, poignants, révoltants. Des clairières joyeuses apparaissent entre les tristes litanies. C’est le cœur d’un être humain tranché à vif, disséqué par un savant fou qui manie avec brio les vaisseaux que sont les mots, sans jamais ennuyer son lecteur par des rimes sans substance ni de vaines revendications. 

On a restauré les vestiges d’une langue oubliée ; aux intéressés la charge d’en honorer les murs. 

Touhfat Mouhtare*

Alwatwan du 27 mai 2014

*Auteur de Âmes suspendues, Coelacanthe, 2011.

Roho itangao - Ibrahim Abdou El MAHAD
ADRESSE
ABONNEMENT NEWSLETER
RÉSEAUX SOCIAUX
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle

15 rue Pierre Mendes France
94600 Choisy le Roi


Tél : 06 34 57 65 32
Du lundi au vendredi, de 10h à 18h

 

Email : eds.coelacanthe@gmail.com

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

FAQ

LIVRAISON EXPRESSE

© 2013 - 2017 © Cœlacanthe