Naima Guerziz

Slam Boy Junior

ISBN : 979-10-91275-26-2
EAN : 9791091275262

Coelacanthe, juin 2015, 112p.

 

Samy interroge Chérazade, sa mère célibataire et un peu perdue, sur son identité. Mais elle refuse de lui livrer le nom de son père. Alors, avec l’aide de son assistante maternelle, il décide de connaître coûte que coûte sa vérité en slammant… Outre la quête d’identité d’un jeune homme qui utilise la poésie moderne pour connaître sa filiation, ce roman nous entraîne dans la vie d’une femme d’origine algérienne promise à un bel avenir et qui voit sa vie bouleversée par une rencontre et le poids de la tradition. C’est aussi et surtout l’occasion d’analyser les rapports mère/enfant dans un contexte de grossesse non désirée et de nous interroger sur l’altruisme et les liens du coeur. Pourquoi une nourrice devient-elle une maman de substitution ? Pourquoi, au contraire, un fossé se creuse-t-il entre une mère et son enfant ? Peut-on rattraper le temps perdu ?L’exil, la filiation, la maternité, l’amour et les secrets de famille sont les thèmes abordés avec légèreté dans cet ouvrage. Avec, en toile de fond, l’immigration et ses conséquences insoupçonnées… 

Dans son premier roman, Naïma Guerziz, une enseignante de la région grenobloise, a fait le choix d’intégrer le slam à la prose. Dans cet art poétique moderne, la puissance des mots devient une échappatoire pour dépeindre une réalité accablante.

Il y est question d’amour -au sens large du terme-, de traditions. Dans ces domaines, les différents personnages transgressent les conventions ou la morale. Une femme est-elle par nature conditionnée à devenir une mère et de surcroît une bonne mère ?L’amour peut-il à lui seul justifier certains choix ? Les traditions peuvent-elles se concilier avec la liberté individuelle?

Chérazade, l’une des protagonistes, vit avec Eddy, pour qui elle éprouve un amour démesuré.L’annonce de sa grossesse coïncide avec sa disparition mystérieuse. Elle réprouve alors sa maternité, la considérant comme le signe d’un châtiment divin, une conséquence de son égarement et de sa rupture des liens familiaux. Elle accouche seule de Samy, rejetant l’enfant qu’elle vient de mettre au monde. Sans le négliger, elle évite de le nourrir d’affection.

Samy s’accommode de la situation.Il trouve l’amour maternel dont il est privé auprès de sa nourrice. Tandis qu’elle devient à son égard une mère de substitution, elle délaisse Adil, censé être son fils, celui-là même qui nous raconte son enfance gâchée par la présence de ce rival encombrant.

Cet ouvrage nous interroge sur la primauté des liens du cœur sur les liens du sang. Devenir mère, est-ce pour autant devenir maman? Une fois le fossé creusé, est-il possible de rattraper le temps perdu ? 

Samy, en grandissant, n’a de cesse de réclamer le nom de son père, ce qui conduit à une réflexion sur l’identité, tellement nécessaire au développement de tout un chacun. Chérazade refusant le dialogue, c’est par le biais de la provocation et du slam qu’il parvient à découvrir ses origines, toujours épaulé par son assistance maternelle.

Involontairement, il contribue à sortir sa mère du monde chimérique dans lequel elle s’est enfermée depuis le départ de son conjoint. Son slam qu’elle hait au plus haut point la pousse à réagir. Elle décide d’affronter la réalité et prend conscience de l’absurdité de son existence. Le bilan est lourd, les désillusions grandes. Alors qu’elle était destinée à un bel avenir, ses rêves se sont évanouis. Elle vit isolée,dans le déni. Sa relation avec son fils lui a échappé.

Mettre des mots sur des maux, c’est finalement se réconcilier avec la vie. Comme si la boucle devait être bouclée, chacun retrouve ses repères, son identité, sa vérité. Le destin reprend les commandes en main, comme s’il était impossible de lui échapper.

 

LIVRAISON EXPRESSE

© 2013 - 2017 © Cœlacanthe

ADRESSE
ABONNEMENT NEWSLETER
RÉSEAUX SOCIAUX

15 rue Pierre Mendes France
94600 Choisy le Roi


Tél : 06 34 57 65 32
Du lundi au vendredi, de 10h à 18h

 

Email : eds.coelacanthe@gmail.com

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

FAQ

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle